Les petits conseils naturo… Histoire d'(h2)o

Pour citer Louis-Claude Vincent, célèbre ingénieur hydrologue français : « L'eau sert plus par ce qu'elle emporte que par ce qu'elle apporte »…

Et oui... toutes ces eaux au résidu à sec vertigineux ne font que nous encrasser de leur minéraux qui ne sont PAS biodisponibles pour le corps.

Nous sommes composés majoritairement d'eau, par phénomène d'osmose interne l'eau que nous buvons se mêle à nos liquides intérieurs et nous aide à nous nettoyer en drainant les toxines via les reins et les glandes sudoripares. Mais pour autant que cette eau ne soit pas déjà chargée sinon comment pourrait-elle emporter quoi que ce soit ?...

Au contraire, une eau chargée de ces minéraux involués ajoute à l'encrassement des humeurs.

Donc quelle eau choisir ?

Une eau peu minéralisée, celle qui aura un résidu à sec parmi les plus petits : Montcalm (32mg/l.), Rosée de la Reine (26mg/l.) ou Mont Roucous (25mg/l.).

Attention à la Volvic qui a un assez petit niveau de résidu à sec (130mg/l.) mais qui à le taux de nitrates le plus élevé (aux alentour de 6 mg/l.) et au PH trop alcalin.

Pour les puristes et grands fans des travaux de LC Vincent on prendra en compte aussi les points suivants :

- un pH légèrement acide (compris entre 5,5 et 6,5)

- un niveau d'oxydoréduction (rH2) compris entre 25 et 28, donc une eau antioxydante, neutre ou légèrement réductrice

- une résistivité supérieure à 6 000 ohms (mais inférieure à 50 000 ohms)

En illustration 4 eaux testées par électrostatisme mettant en évidence ce qu'elles contiennent…

A la une
Billets récents
  • Black Instagram Icon
  • Facebook Basic Square

© Alexandra Montpert 2014-2020 - Tous droits réservés

Capture d’écran 2018-10-25 à 14.41.12.pn